Placement des ingénieurs en Génie des Procédés

 

Au delà du suivi assuré par l'établissement, le département attache une grande importance à la connaissance approfondie du devenir de nos diplômé-es. Outre le taux de placement et le délai pour l'obtention du premier emploi, les secteurs et les métiers occupés par nos ingénieurs sont des informations essentielles comme gage de pertinence ou indicateur des besoins d'évolution de nos formations. 

 

Le Génie des Procédés trouvant des applications très larges, de nombreux secteurs s'ouvrent aux jeunes diplômés, qui préfèrent souvent les secteurs liés à l'environnement et à l'énergie. Les entreprises qui les recrutent peuvent être des PME/PMI ou des grands groupes, souvent leaders de leur secteur d'activité.

 

 

Ces enquêtes montrent, notamment, que 99 % des premiers emplois sont dans la catégorie cadre et tous sont en lien direct avec la formation. Si le principal métier réalisé par les jeunes ingénieurs GPE est l'ingénierie d'études et le conseil technique (50% des diplômés), d'autres métiers propres aux ingénieurs (production/exploitation, qualité/contrôle, affaires, R&D) sont aussi régulièrement représentés dans les enquêtes (environ 10% pour chaque métier).  

 

Parmi les indicateurs les plus importants, on considère souvent le salaire annuel brut des ingénieurs dans leur premier poste :

 

Données issues de l'enquête officielle premier emploi 2014-2015 (6 mois après l'obtention du diplôme, taux de réponse 82%)

 

Ce premier emploi est dans 34% des cas un CDI, les autres contrats étant soit des CDD (54%), soit des VIE (4%), soit des contrats pour la réalisation d'une thèse doctorale (8%). Par ailleurs, 17% des ingénieurs souhaitent démarrer leur expérience professionnelle dans un pays étranger. 

 

Enfin, le délai après l'obtention du diplôme pour obtenir ce premier emploi est aussi considéré comme un paramètre essentiel pour toute formation d'ingénieur. Par exemple, en 2014, 68% d'ingénieurs de la spécialité Génie des Procédés avaient trouvé leur premier emploi au plus tard 2 mois après l'obtention du diplôme, mais 59% d'entre eux avaient une promesse d'embauche avant la fin de leur stage de fin d'études (sur la promotion 2016, plus de 56% avaient une promesse d'embauche à la mi-juillet). L'emploi est par ailleurs disponible partout, en France comme à l'étranger,  comme le montre le tableau ci-dessous.

 

 Données issues de l'enquête officielle premier emploi 2014-2015 (6 mois après l'obtention du diplôme, taux de réponse 82%)